France libre, Français libres !

Publié le par Paule Ghys

 

 

C'est en hommage à tous ceux qui ont œuvré, au péril de leur vie, afin de rendre à la France sa liberté lors de la guerre 1939-45, que l'Oustau accueille, du 7 au 18 Décembre 2010, une exposition riche en documents régionaux.

 

 

 

003 

 

 

Dans le chaos de la défaite de mai-juin 1940, quelques français refusent l'Armistice que s'apprête à signer le gouvernement du maréchal Pétain.

Ne pouvant plus combattre en France, ils s'expatrient dans l'urgence.

Rares sont ceux qui maîtrisent le choix de leur destination. Ils parviendront en Grande-Bretagne où, le 18 Juin 1940, un général français assez peu connu vient d'appeler solennellement à poursuivre la guerre.

 

La France Libre est née à Londres ce 18 Juin 1940 et son acte fondateur est ce fameux "Appel" prononcé par le général Charles de Gaulle sur les ondes de la BBC.

 

Rassemblement d'une "poussière d'hommes" au début du mois de Juillet 1940, la France Libre deviendra, politiquement et militairement, l'incarnation d'un peuple qui refuse l'Armistice de Juin 1940.

 

Militairement, à partir du 1er Juillet 1940, la France Libre se structure autour d'unités de l'Armée de Terre, d'une Marine, d'unités d'Aviation et d'un service de Renseignement. Ceux qui les rejoignent partent combattre pour rallier les colonies d'Afrique puis du Levant, avant de rejoindre les Britanniques en Lybie.

 

Politiquement, la France Libre a tenté de s'imposer comme le seul interlocuteur légitime des gouvernements de Grande-Bretagne, d'Union Soviétique et des Etats-Unis. Elle a trouvé sa place, face aux mouvements de la Résistance et aux partis politiques clandestins de Métropole.

 

Pour mieux identifier sa légitimité à incarner la France, malgré l'absence d'onction démocratique, la France Libre s'est appropriée les symboles et emblèmes nationaux et a promis la restitution du pouvoir à des élites démocratiquement élues, sitôt la libération du pays consolidée.  

 

L'exposition "France Libre - Français libres" a été créée par le Service Départemental des Pyrénées Atlantiques de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG) à l'occasion du 70ème anniversaire de l'année 1940. Elle retrace les origines, la construction et le développement d'un mouvement qui, né de rien en Juin 1940, incarnera, 4 ans plus tard, l'honneur de la France et garantira sa place aux côtés des nations victorieuses.

 

Pour illustrer cette page de l'histoire de la seconde guerre mondiale, elles révèle le destin de quelques Basques et Béarnais, membres des Forces Françaises Libres, et rappelle le rôle des ports basques de Bayonne et Saint-Jean-de-Luz en Juin 1940.

 

 

 

 

 Ouverture du Mardi 07 au Samedi 18 Décembre 2010

 

                    du Lundi au Samedi de 15 H 00 à 17 H 30 

 

 Entrée gratuite. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article